La Photo de Sport

La Photo de Sport

Quand je parle photo de sport, je pense automatiquement au sport mécanique.

Mais il existe heureusement beaucoup d’autres sports.

Par contre pour ce qui est de la technique de prise de vues, sur le fond nous retrouverons toujours la même base, à mon sens.

Toutefois, la différence la plus importante entre eux, c’est la vitesse.

Le passage du Tour de France cycliste, un sport difficile
Tour de France

Pourquoi faire de la photo de sport ?

Le milieu du sport notamment le sport de haut niveau fait rêver tout un chacun, quelque soit le domaine d’activité.

Vous aimez le sport ? Vous appréciez d’être au contact ou à proximité des sportifs ? Et, vous aimez la compétition et son atmosphère ou les tensions sont palpables.

Et vous voudriez vivre des moments uniques, les immortaliser et les partager.

Un attaque de ce footballeur contrée par un défensseur
Footballeurs en action

Quel matériel utiliser ?

La photo de sport est un domaine photographique bien particulier. Cependant, il comporte de nombreuses similitudes avec la photographie animalière par exemple. Ainsi, on va souvent privilégier de longues focales pour saisir des instants de sport qui seront plus ou moins éloignés.

Contrairement a l’idée que l’on se fait, le sport requiert l’utilisation d’un panel d’objectifs très large, en partant du fish-eye ou d’un objectif très grand angle pour aller jusqu’aux plus longues focales. Ce qui laisse une chance à tous les photographes qui voudront se frotter à la discipline.

Le sport c’est rapide et il vaut mieux vaut avoir du matériel qui soit lui aussi rapide. Mais attention, nul besoin d’avoir du gros matériel pour faire de la photo de sport. Tous les boîtiers reflex sont largement capables de saisir des photos de sport. Et c’est bien sûr pareil pour les objectifs.

Le bon compromis, c’est un boîtier qui soit capable de faire 3 images, ou 5 images par seconde. N’importe quel boîtier reflex d’entrée de gamme est parfait pour s’initier à la photo de sport et même s’y perfectionner.

Cela dit, si vous avez un compact ou un bridge, vous ne devez pas renoncer à la photo de sport. Bien au contraire.

Le travail sera peut être un peu plus difficile mais c’est loin d’être irréalisable, surtout avec les numériques actuels.

Mais il faut que je vous avoue une chose, il y a un secret que tout bon photographe sportif connaît et le voici.

Une envolée sur cette butte rend l'action divine
Moto Cross

Quelle est l’astuce suprême du photographe sportif ?

Avant tout, quand vous voyez de très bonnes photos de sport il faut vous dire qu’il y a un secret de fabrication, qui d’ailleurs n’en est pas vraiment un, mais tout le monde court après.

Et je vais vous le dire ce secret, et bien il faut absolument avoir …une accréditation.

Qu’est ce que c’est ?

Ce photographe est accrédité
Photographe Professionnel Accrédité

C’est le sésame qui vous fera accéder à des zones que le simple spectateur ou même le journaliste de presse écrite ne pourra fouler. Mais c’est aussi l’autorisation qui officialise votre venue sur une rencontre sportive. Bien sûr, vous ne pourrez demander une accréditation que pour les compétitions de haut niveau. Le monde amateur ne propose pas souvent d’accréditer des photographes. Pour autant, je vous conseille de faire une demande pour venir faire des photos aux organisateurs de la compétition ou de la rencontre sportive. Et une fois sur place, annoncez-vous !

Et la vous allez voir que vos possibilités de prises de vues vont augmenter considérablement.

J’ai fait des photos pour un Team d’Endurance Moto en Championnat du Monde pendant plusieurs années.

Et quel bonheur que de pouvoir flâner sur les contres pistes à presque pouvoir toucher les motos.

Mais à qui demander une accréditation ? La question qui tue ! Et bien il y a plein de réponses à cette question. Et la première c’est déjà de savoir si vous êtes en droit de demander une accréditation…

L’importance de la compétition a donc des répercussions sur votre potentiel accréditation.

Plus le niveau de la compétition est important et moins vous avez de chance d’en avoir en tant qu’amateur.

Si vous êtes novice en photo de sport, je vous conseille de vous diriger dans un premier temps vers le sport amateur, à commencer par les clubs de sport autour de chez vous.

Faites connaître votre travail et si vous êtes remarqué par une huile, bingo !

Vous pouvez aussi écrire et demander avec un petit book auprès des organisateurs d’épreuves.

D’une manière générale, il faut réussir à contacter les gens qui ont le pouvoir d’accréditer.

Ce petit garçon va t'il devenir champion
Un futur Champion

Et la Technique ?

Quelle est la technique de prise de vue pour la photo de sport ? Et bien comme dans n’importe quel style photographique : il faut cadrer, composer et déclencher au bon moment. Rien de bien nouveau finalement. Tout de même, le sport a la particularité d’être plutôt rapide. Mais pas question pour autant de passer son temps à faire de la rafale. Les 3 images seconde évoquées précédemment, c’est juste histoire d’avoir un boîtier un peu réactif. La réactivité du boîtier vous servira à saisir un beau moment qui ne se représente pas deux fois. Et là, c’est une similitude avec la photographie animalière. Mais plus que le boîtier et sa vitesse de déclenchement, c’est le photographe qui sera la pièce maîtresse pour saisir un bel instant, comme toujours.

Quand on parle vitesse on pense obturation avec ses conséquences sur les autres piliers du triangle d’exposition.

Donc je vous conseille d’ouvrir le plus possible.

Bien souvent on va utiliser de grandes ouvertures (du genre f/2,8, f/1,8, ou plus si vous avez les moyens). Essentiellement pour deux raisons

Une grande ouverture fait entrer beaucoup de lumière et permet donc d’utiliser des vitesses d’obturations élevées pour figer des actions de sport très rapides

Une grande ouverture offre une courte profondeur de champs ce qui permet d’isoler le sujet de son environnement (souvent gênant en sport)

Alors vous l’aurez compris, mieux vaut avoir des objectifs assez lumineux pour photographier le sport. Notamment pour les sports qui se déroulent en salle. Si vous n’avez pas ce type d’objectifs onéreux, il vous faudra monter en ISO pour compenser le manque de lumière.

Mais, quant a l’ISO, je vous conseille de ne pas trop monter dans les ISO non plus, car vous aller vite attraper du grain, mais un bon 400 ISO vous fait gagner déjà deux diaph sur un 100 ISO et c’est déjà pas mal, au-delà je déconseille .

Bien entendu, ne vous limitez pas non plus aux grandes ouvertures, en photo de sport vous pouvez aussi utiliser de petites ouvertures.

Par exemple pour réaliser un filé, il vous faudra baisser la vitesse d’obturation et en fermant le diaphragme vous y arriverez. Sachez que rien ne vous est interdit. Si vous souhaitez faire de votre sujet un simple élément de paysage, ne vous freinez pas.

Portrait de ce pilote assez content de lui
Pilote de Kart

Respectez les artistes

Pour terminer cet article, un dernier conseil qui a toute son importance, il faut absolument respecter les sportifs. C’est un principe auquel vous devez vous tenir absolument, ne pas gêner et vous serez bien accepter, voir apprécié.

Si cet article vous a plu, alors  partagez le avec les liens ci-dessous.

Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.