Nombre d’or et règle des tiers

Nombre d’or et règle des tiers

L’Œuf ou la Poule ?

En photographie il existe une règle essentielle qui va vous permettre de faire des photos avec plus de valeur artistique.

C’est la règle des tiers.

Mais pour justifier cette règle des tiers, il faut avant tout vous parler du nombre d’or qui est intimement lié à celle-ci.

Le Nombre d’Or (ϕ, Phi), ou le langage Mathématique de la beauté.

Ф = 1,618 033 988 749 894 848 204 586 834 365 638 117 720 309 179 805 762 862 135 448 622 705 260 462 189 024 497 072 072 041….

C’est la valeur approchée du Nombre d’Or, de la Section dorée, de la Divine proportion et autres appellations mystiques…

Ce sont des dénominations désignant un rapport arithmétique. Ce dernier n’est ni une mesure, ni une dimension, c’est un rapport entre deux grandeurs homogènes.

Des milliers de pages ont été écrites sur le nombre d’or, baptisé ϕ. Il serait connu depuis la nuit des temps. On le retrouve chez les peintres du début du siècle, dans les cathédrales gothiques, sur les façades des temples grecs et même au cœur de la Grande Pyramide.

On dit qu’il aurait été transmis de bouche de pythagoricien à oreille d’initié, comme un secret universel et immuable.

Que représente-t-il ?

C’est le nombre du Beau. Il semblerait qu’il soit partout dans la nature, et l’homme l’aurait appliqué à nombre de ses créations puisqu’il est divin.

Un certain nombre de monuments ou d’œuvres picturales anciennes (peintures, sculptures…) utilisent ce nombre…

En Conséquence, de nombreux objets de forme rectangulaire qui font notre quotidien ont été façonnés en fonction de la divine proportion, comme par exemple …. La Carte Bancaire (Divinité par excellence)

De même que certains éléments naturels, comme le centre d’une fleur de tournesol, certaines proportions du corps humain ou les spirales de la Voie Lactée.

Le Rectangle d’Or :

La longueur egale la largeur que multiplie le nombre d'or
Rectangle d’Or

Sa longueur est égale à sa largeur que multiplie le nombre d’or ϕ   (L=l x ϕ)

Le choix du nombre d’or comme étalon de mesure d’un modèle idéal de beauté n’est pas uniquement un caprice humain. Même la nature semble conférer à ϕ un rôle spécial quand il s’agit de « choisir » une forme plutôt qu’une autre.

Donc, pour s’en apercevoir, il faut approfondir un peu plus les propriétés du nombre d’or. Prenons notre rectangle d’or comme point de départ. Retirons un carré dont le côté est égal à la largeur du rectangle. Nous obtiendrons ainsi un nouveau rectangle d’or, de taille plus petite. Si nous répétons le processus plusieurs fois, nous obtiendrons la figure suivante :

La décomposition du rectangle est infinie
Décomposition du Rectangle d’Or

La Spirale d’Or :

Traçons maintenant des quarts de cercle dont le rayon est égal au côté de chacun des carrés de la figure précédente, avec pour centre leur sommet respectif. Nous aurons ainsi la figure suivante :

Si l'on trace les arc de cercle de chaque carré on obtient une spirale
La Spirale d’Or

Cette courbe sinueuse est une bonne approximation d’une courbe appelée spirale logarithmique. Loin d’être une simple curiosité mathématique, elle peut s’observer très facilement dans notre environnement, (même si toutes ne sont pas reliées au nombre d’or) de la coquille d’un escargot…

on pourrait l'appeler l'escargot d'Or
Coquille de Nautile, ne ressemble t’elle pas a mon dessin?

à la forme des bras des galaxies…

La voie lactée est une spirale qui tient compte du nombre d'or
Galaxie Spirale : La Voie Lactée

Comme notre bien chère Voie Lactée

Le lien avec le nombre d’or

  • La règle du tiers revient à fixer la position théorique d’un élément aux 2/3 de la longueur d’un côté. C’est a dire que nous sommes  à ±66 % de la longueur du bord.
  • De son côté, la divine proportion ou nombre d’or reviendrait à positionner cet élément à approximativement ±62 % de la longueur du bord.

La différence entre ces deux positions n’est que de ±4 % de la longueur du bord. Donc, nous n’avons pas un écart très significatif. D’autant plus  qu’il faut tenir compte des  approximations des cadrages réels et de l’épaisseur du sujet positionné.

La similitude des quadrillages nous permet de les confondre.
En Bleu, Divine Proportion, en Rouge Règle des Tiers

Par conséquent, en photographie, pour que la photo soit belle, le placement d’un sujet doit normalement obéir à la règle du nombre d’or, logique, c’est le nombre du beau.

Cette règle d’or aurait été définie à l’origine par un architecte romain afin d’établir une division inégale et dissymétrique des espaces qui paraîtrait très agréable et esthétique pour l’œil humain.

Tout ceci pour vous dire que cette règle des tiers est quelque chose de très important dans l’esthétique d’une image.

Néanmoins, la composition photographique consistant en l’arrangement délibéré des éléments visuels d’une photographie, cette règle n’est pas une obligation. Aussi, elle peut même être transgressée. Le but est de choisir et de disposer ces éléments de façon harmonieuse de façon à communiquer des idées, on est bien d’accord !

Que nous dit cette règle des tiers ?

Et bien, on s’est servi de ce nombre d’or pour établir des lignes imaginaires qui découpent l’image en trois parties horizontales et verticales égales. Ces lignes sont appelées lignes de forces.

La proportion idéale en photographie est donc de 1 tiers pour 2 tiers.

En effet, si on cadre son sujet au centre de l’image, la photo risque d’être plate, sans vie car cela provoquera une symétrie trop monotone, pour dynamiser sa photo et renforcer son esthétisme, il faudra donc veiller à placer le sujet au tiers de son viseur.

Il faut éviter de placer deux éléments importants sur une même ligne de force car ils auraient tendance à s’affaiblir mutuellement.

Les intersections de ces 4 lignes font ressortir les points forts de la photo.

Il s’agit en fait des quatre points où l’œil va être le plus attiré, donc les régions où vous devez placer les éléments les plus importants de votre photo (par exemple les yeux d’une personne).

La photo a été recadrée selon la règle des tiers
Application de la règle des Tiers

Attention, à l’inverse, de ne pas placer un détail qui n’a pas d’importance sur un point fort car ce dernier parasiterait le sens de votre photo.

Ceci étant la théorie, qu’en est-il dans la pratique ?

Tout d’abord, la règle des tiers est surement le principe le plus connu en photographie, et j’insiste la dessus.

Découvrons par l’exemple ce qu’est la règle des tiers et comment l’utiliser pour donner de la force à vos images.

Quelques modèles appliquant la Règle des Tiers:

la règle des tiers appliquée au portrait
L’élément important c’est l’oeil, mais la ligne de force reprend la droite faite par le coin de l’oeil, du nez et de la bouche.
La règle des tiers appliquée sur une photo de nature
Ici c’est le Papillon qui est sur un point de force
La règle de tiers appliquée sur une photo de paysage
Belle application de la règle, ciel,mer,terre 3 tiers et la barque sur le point de force

 

MY

 

 

 

 

 

 

 

 

Si cet article vous a plu,Partager ci dessous.

Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.