L’Hyperfocale c’est Hyperfastoche

L’Hyperfocale c’est Hyperfastoche

Ce que l’on devrait dire !

Tout d’abord l’hyperfocale, c’est une distance.

On devrait dire Distance Hyperfocale, mais dans ‘’le métier’’ on dit simplement hyperfocale sous entendu Distance Hyperfocale, c’est plus court.

Qu’est ce ce que que l’hyperfocale ?

L’hyperfocale est la distance minimum à laquelle il est possible de faire la mise au point tout en gardant les objets situés à l’infini avec une netteté satisfaisante.

La mise au point à cette distance permet d’obtenir la plus grande plage de netteté acceptable qui s’étend alors de la moitié de cette distance à l’infini.

Ou sous une autre forme, l’hyperfocale est la distance au delà de laquelle tous les objets ont une netteté acceptable quand on règle la netteté de l’objectif sur l’infini.

Bref, la distance hyperfocale vous permet d’obtenir la profondeur de champ maximum et d’être très réactif en photo de paysage et de reportage

Mais attention, une distance hyperfocale n’est valable que pour un objectif avec ses paramètres affichés.

le vernier nous permet de règler l'hyperfocale
Réglage d’une Hyperfocale

Par exemple sur certains objectifs, notamment sur les objectifs manuels, on pouvait connaitre l’hyperfocale directement grâce aux verniers.

Dans le cas présent, notre ouverture est réglée sur f:8

Alors, l’on peut constater que la distance ou la netteté est acceptable part bien de l’infini et va jusqu’à environ 2,5 mètres, avec au passage l’indexation de la distance hyperfocale à 5 m.

Comment calculer l’hyperfocale ?

Elle est influencée par la longueur focale de l’objectif (50mm, 100mm, etc…),par l’ouverture que vous avez choisie (f/2.8, f/5.6, f/22, etc…) et ce qu’on appelle le cercle de confusion.(mais on ne va pas se préoccuper de ce dernier pour le moment car c’est assez complexe).

Et ceci, conformément a l’équation qui suit :

avec cette formule on peut calculer toutes les hyperfocales
Formule de l’Hyperfocale

Et oui, je sais, ça fait mal aux cheveux.

Pour ne pas avoir a faire ces calculs qui piquent, il existe des tableaux de calculs d’hyperfocales.

Mais elles ne sont pas très conviviales.

Aussi, moi je vous conseille d’utiliser un calculateur de Profondeur de Champ et d’Hyperfocale en ligne comme sur ce lien ( en français ) ou bien celui ci ( en anglais )

Et dans la pratique, qu’est ce que cela donne ?

Prenez un objectif, ou plutôt montez un objectif sur votre boîtier, et réglez la netteté sur l’infini.

Prenez une photo d’un décor ayant des détails depuis le premier plan  jusqu’à l’infini.

Cela peut être un paysage avec les plans différents, par exemple.

Un peu comme ceci :

hyperfocale
Détails sur l’hyperfocale

En premier nous avons fait une mise au point sur l’infini (1 la tour) ou arrière plan.

Vous constatez que la photo n’est pas nette seulement sur l’infini, et puis tout le reste est flou.

Non ! Et pourquoi?

Et bien on en a déjà parlé de ce phénomène, c’est la Profondeur de Champ.

Cela nous a permis que constater ou se trouvais la limite du net et du flou, ( 3 le dessus du mur ),

c’est la distance hyperfocale

Maintenant, ce qui nous intéresse, c’est d’avoir cette netteté depuis une distance le plus proche possible de nous, ( le photographe ), jusqu’à l’infini.

Nous faisons la netteté sur le point 3 en conservant l’ouverture.

Ainsi nous développons notre champ de netteté jusqu’au point (2 la partie avant du mur)

Cela revient a dire que l’on va utiliser la Profondeur de Champ maximum que peut nous permettre notre configuration.

Pour mieux comprendre

Pour ceci, il faut comprendre le petit dessin dessous.

schemahyperfocale
Exemple Hyperfocale

Imaginons que nous ayons un objectif réglé de sorte a ce que, quand on le règle sur l’infini, il nous donne une photo nette depuis l’infini jusqu’à 2,4 mètres de vous.

Cette distance de 2,4 m est précisément, dans ce cas, notre distance hyperfocale.

En conséquence, si nous réglons notre netteté sur ce point, nous allons gagner la moitié de cette distance en netteté ( voir ce qui a été écrit plus haut )

Aussi notre photo ne sera plus nette de 2,4 m a l’infini mais de 1,2 m jusqu’à l’infini, et ceci simplement en calant notre netteté sur l’hyperfocale.

Du coup plus de soucis de mise au point, ou presque, il suffit de régler notre objectif sur cette distance une bonne fois, et l’on sera net sur une distance optimum.

Donc, cela va être très intéressant dans certains cas de prises de vues, notamment le reportage, le paysage ou la prise de vue sur le vif.

Les Avantages de l’hyperfocale

L’intérêt de cette technique est de pouvoir déclencher sans même mettre l’œil au viseur !
Le gain de temps en reportage est extraordinaire.

L’hyperfocale se révèle beaucoup plus rapide que les meilleurs systèmes autofocus.
Pour une meilleure efficacité, préférez des objectifs à focale fixe allant du grand angle à la focale normale (jusqu’à 50mm en 24×36).

Certains petits zooms bien conçus permettent d’utiliser l’hyperfocale.
Par contre dès que les focales s’allongent, la précision n’est plus suffisante.

Petite astuce pour bien digérer.

Pour pouvoir couvrir une manifestation en toute quiétude :

  •  réglez votre appareil en mode « A » ou « Av » ;
  • utilisez une focale fixe équivalente à 35mm ou 28mm ou plus courte ;
  • adoptez le diaphragme offrant la meilleure qualité optique (très souvent f/5,6 à f/8 sur les optiques à focale fixe) ;
  • choisissez une sensibilité ISO compatible avec la luminosité, offrant un bon temps de pose dans toutes les directions ;
  • bloquez votre bague de mise au point réglée sur l’hyperfocale avec du ruban adhésif noir

Et maintenant vous pouvez mitrailler sans vous soucier des réglages.

drop-of-water-7720

Si cet article vous a plu, n’hésitez surtout pas a cliquer sur j’aime, ou mieux, partager le ci dessous.

Merci

 

5 réactions au sujet de « L’Hyperfocale c’est Hyperfastoche »

  1. Merci Jean-Michel pour avoir pris le temps de m’expliquer plus simplement, ça y est tout est clair pour moi, effectivement le principe est hyperfastoche! J’ai demandé hier soir à Fred de « réussir ses photos de voyage » de traiter ce sujet dans son prochain coaching photo, pour voir comment il expliquerait la chose, je vais lui poster la photo du drone net où l’arrière-plan flou ne me satisfaisait pas, je pense que le sujet pourra être utile à d’autres. Me restera à m’exercer à l’occasion, car c’est surtout pour les sujets en mouvement en avant plan que ça m’intéresse. Je pense que mon objectif argentique 28-80, qui revient à un 135 numérique, n’a pas du aider pour un arrière plan plus net, il aurait fallu un 50mm, ce qui m’aurait limitée malgré tout pour avoir le drone de près, donc un compromis à trouver selon les situations, peut-être plus facile pour les paysages où le sujet principal n’est pas trop rapproché, et avec mon 50mm… Je testerai quand même avec mon 28-80 si je peux améliorer la netteté grâce à l’hyperfocale. Merci beaucoup en tous cas pour ces explications très utiles, le sujet me parait important à connaître.

  2. Merci beaucoup Jean-Michel, il va falloir que je relise ta réponse plusieurs fois (ainsi que ton article) et que j’expérimente, car j’ai des difficultés avec ça, c’est assez mathématique, et j’ai un blocage parfois avec les « maths ». Merci pour ces renseignements très précieux en tous cas que je vais tenter de mettre en pratique dans l’avenir! Si je comprends bien je fais la map sur l’infini en 1er, puis je la refais une 2e fois sur le 2è plan près du 1er plan, en gros, tout en fermant si possible mon ouverture en fonction de la lumière météo?

    1. Bonsoir Pascale
      Quand tu arrives sur site pour prendre une photo, tu as une certaine lumière.
      C’est cette lumière qui te dirige pour tes réglages,si tu as un impératif de vitesse, tu vas rentrer dans le paramétrage de ton appareil par exemple en priorité vitesse, ta vitesse.Ton appareil va te dire suivant l’ISO que tu as défini, l’ouverture qui va bien pour faire une photo normalement exposée.(Si tu changes ta vitesse le boitier va corrigé)
      Donc cette valeur d’ouverture , ce sera celle que tu utiliseras.
      Tu règle la mise au point en manuel sur l’infini, et tu regardes dans ton viseur pour savoir jusqu’ou ta photo est nette (Ton diaphragme modifie directement ta profondeur de champ,donc si tu changes maintenant tout est a refaire)
      Quand tu as déterminée la distance la plus proche à partir de laquelle ton image est nette sur est sur la distance Hyperfocal (par exemple 5m)
      Si maintenant tu règles ta netteté sur cette distance(en manuel ou en auto) tu as règlé ton objectif SUR l’Hyperfocale.
      Maintenant que tu es règlée sur l’hyperfocale tu vas voir que la profondeur de zone de netteté (profondeur de champ) a grandie, et que tu es nette maintenant a partir de 2,5 m(5m que divise 2= 2,5m)
      Est ce que c’est bon?Il n’y a pas a calculer c’est par définition comme cela

  3. Bonjour Jean-Michel, très intéressant ton blog, il est rédigé de façon très pro, tu vas dans le détail et tu nous révèles des secrets que n’ont pas toujours d’autres blogs. Je n’ai pas tout lu, il faut du temps mais j’ai apprécié l’article sur l’hyperfocale, sujet auquel je ne trouvais de réponse (avoir un arrière plan net avec un sujet en mouvement par exemple). Mais je me pose encore la question suivante: doit-on toujours faire la map sur 2,4m ou juste en gros sur le 2e plan intermédiaire? Mettre du scotch sur l’objo ma fait un peu peur: cela ne risque-t-il pas de forcer le mécanisme? Je pense que pour ma part j’essaierai AI Servo. Très intéressant aussi l’article sur le nombre d’or! Fais-nous en d’autres! Merci pour ton aide.

    1. Bonjour Pascale
      Ici 2,4 m est un exemple , car chaque objectif a ses propres caractéristiques de plus tu dois savoir que suivant l’ouverture on a aussi une profondeur de champ déterminée.
      Pour connaitre la distance Hyperfocale du matériel que tu utilise , il faut en tout premier mettre ton objectif en position infini.
      Tu regarde dans ton viseur et tu dois pouvoir savoir la distance ou est ton dernier plan est net en venant vers toi,(ou le premier en partant de toi)
      C’est un peu approximatif je l’accorde, mais si tu as l’habite de ton viseur tu sais quand c’est net ou quand c’est flou.
      Un fois cette distance reconnue, ( c’est ton hyperfocale) tu fais la mise au point sur ce plan (ici 2,4 m), et tu t’apercevras que ta zone de netteté s’est agrandie devant dans les proportions dites plus haut dans l’article( la moitié de 2,4 étant 1,2) tu gagne dans ce cas la 1,2 m
      ce qui fait que ta plage de netteté passe de 2,4 m jusqu’à l’infini, à 1,2 m jusqu’à l’infini
      Ai je été assez clair ? ou bien ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.